Kako

Depi Wikipedya, ansiklopedi lib
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ede nou soutni yon pwojè diksyonè kreyòl, yon kreyasyon lib :
Wiktionary-logo.svg Wiksyonè kreyòl

Konbit Ame Kont Okipasyon (KAKO), se lame endijèn nan ki te òganize konbit sa a paske prezidan Repiblik la se te sousou Meriken. Moun ki te konnen ap revòlte kont okipasyon ameriken lè Etazini te okipe Ayiti soti nan lane 1915 pou rive nan 1934. Moun sa yo te konnen viv nan kache pou Ameriken yo pa jwenn yo. Nenpòt moun ki ap viv nan kache pou atake lè li panse moun li ap atake a ap dòmi, bliye li.

Istwa non kako[edite | modifye sous]

An 1915, lame amerikèn debake nan Zile Ayiti a pou okipe Repiblik la. Lame a deplwaye san kontrent. Mais à Léogâne, Charlemagne Péralte, commandant de la région, refuse de déposer les armes sans l'ordre officiel des autorités haïtiennes. Il démissionne et retourne dans sa ville natale, Hinche. Les États-Unis mettent Sudre Dartiguenave à la présidence et prennent le contrôle des douanes et de l’administration publique haïtienne. Ils ont le droit de veto sur toutes les décisions gouvernementales d’Haïti. 40 % des recettes de l'État passent sous leur contrôle direct. Ils créent une gendarmerie dont les officiers sont Américains. En 1917, le président Philippe Sudré Dartiguenave demande la dissolution de l’Assemblée qui refuse d’approuver une Constitution proposée par les États-Unis. En 1918, la réaction populaire contre la Corvée est violente, le pays est en état d’insurrection. En octobre 1919 les paysans armés, "cacos" sont 40 000 ayant pour chefs Charlemagne Péralte et Benoît Batraville qui attaquent Port-au-Prince. La résistance est telle, que les États-Unis en viennent à utiliser leur aviation. Après deux ans de combats, Charlemagne Péralte proclame un gouvernement provisoire dans le Nord. Il est tué par les Américains le 31 octobre 1919. Le 2 décembre 1919, lors d'un congrès, les révolutionnaires haïtiens désignent Benoît Batraville pour remplacer Péralte. Il est arrêté par les soldats américains et exécuté le 20 mai 1920. En deux ans, 4 000 Haïtiens tués par les Américains. En 1934, le corps de Péralte est déterré pour être enterré à nouveau avec les honneurs au cimetière du Cap-Haïtien.

1929 Etazini separe repiblik la an de(2) pa yon trete ki vin bay de(2) repiblik Ayiti,Domonikani[edite | modifye sous]

Tradiksyon[edite | modifye sous]

Referans[edite | modifye sous]

Lyen deyò[edite | modifye sous]