Mouloud Achour (ekriven)

Depi Wikipedya, ansiklopedi lib
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mouloud Achour
Mouloud Achour
Fonksyon:jounalis, ekriven
Domèn:Literati
Eta sivil
Dat nesans:19 mas 1944
Lye nesans:Tamazirt
Peyi nesans:Aljeri
Nasyonalite : aljeryen


Gade kouman pou ou konplete biyografi sa : biyografi


Mouloud Achour, ki fèt 19 mas 1944 nan Tamazirt (Tizi Ouzou)[1],[2], se yon pwofesè[3], jounalis (sitou nan jounalis El Moudjahid, Algérie Hebdo ak Liberté[4]), ak ekriven aljeryen ki ekri nan lang franse, otè sitou nouvèl ak resi.

Biyografi[edite | modifye sous]

Zèv li yo[edite | modifye sous]

Tankou otè[edite | modifye sous]

Tankou ekriven prefas[edite | modifye sous]

  • 1984 : Joachim-Hans Thielemann, photographies de Hed Wimmer (trad. Henri Daussy), L'Algérie, Bibliothèque des arts, 194Modèl:Nb p. (ISBN 2-85047-053-8)
  • 1987 : Saïd Smaïl, Le Crépuscule des anges, Alger, ENAL, 429Modèl:Nb p.
  • 2003 : Lucio Guerrato, Les naufragés de ma mémoire. (divagations philatéliques), edisyon Casbah, Alje
  • 2006 : Nouredine Toualbi-Thaâlibi, L'Ordre et le Désordre, Alje, edisyon Casbah, (ISBN 9961-645-74-X)
  • 2008 : Malek Haddad, L'Élève et la leçon, Constantine, Media Plus
  • 2008 : Saadia Azzoug-Talbi, Le Maître de Tala, Alje, Tala éditions
  • 2012 : Christian Phéline, Les insurgés de l'an 1, Alger, Casbah
  • 2014 : Djoher Amhis-Ouksel, Benhadouga, Alje, Casbah, koleksyon « Empreintes »

Referans[edite | modifye sous]

  1. Achour Cheurfi (2003). Écrivains algériens - Dictionnaire bibliographique. Alger: Casbah Éditions. p. 415. ISBN 9961-64-398-4. Retrieved 12 fevriye 2012. 
  2. CNRS, ed. (1974). Annuaire de l'Afrique du Nord. .
  3. Dominique Le Boucher (1997). « Mouloud Achour, le gardien des mots perdus » (PDF). Algérie Littérature/Action. ISSN 1270-9131. 
  4. Claudine Rulleau (2003). « « Nous ne sommes pas perdants » - Entretien avec Mouloud Achour » (PDF). Confluences Méditerranée. p. 57. ISSN 1148-2664. 

Lyen deyò[edite | modifye sous]